samedi 13 mai 2017

Qu'est-ce que je vais faire du reste de restes qu'il reste... Mes lasagnes aux courgettes et à la brousse...

Quand je suis en train d'écrire un livre... en gros tout le temps depuis environ 5 à 6 ans, je produits beaucoup de bouffe, et quand je dis beaucoup, c'est beaucoup beaucoup ! Et forcément j'ai beau gaver ma p'tite famille et les amis de chacun et des fois même les amis des amis et même des fois des gens dont finalement plus personne ne sait qui ils sont... et bien il finit toujours par rester des tas de trucs et de machins dans mon frigo.
Avant mon problème c'était le même que chacun, faire quelque chose de toutes ces petites choses qui n'avaient pas fini dans le plat que je venais de faire, un demi-oignon par-ci, un bout d'courgette par là, un rogaton de fromage et un morceau de talon de jambon... La vie courante de tous et chacun ouvrant son frigo quoi. Sauf qu'aujourd'hui mon problème est donc passé au format XXL et je pourrais même ajouter quelques X.
Du coup celui qui ouvre le frigo, avant de s'autoriser à manger quelque chose me demande presque toujours s'il peut manger telle ou telle chose, de peur d'avaler les ingrédients de ma prochaine recette... jusque là rien d'étonnant, sauf que la réponse est souvent, oui oui tu peux prendre la demi-botte de carottes, la tome à peine entamée ou le quart de jambon... c'est des restes ! Mes restes ressemblent parfois aux courses de bien d'autres !
Et forcément comme je lutte pour ne pas jeter, je cuisine aussi ces « restes » et il y a encore plus à manger, des plats qui eux-mêmes feront d'ailleurs peut-être de petits restes... Des fois j'ai l'impression d'être l'apprenti sorcier qui a beau tailler, couper, préparer... il y a toujours plus, toujours de plus en plus à manger dans mon frigo et quand je dis mon frigo je devrais dire mes frigos...
Et voilà, aujourd'hui mes restes à passer se composaient de quelques courgettes et d'un joli pot de Brousse, enfin de ça et de biens d'autres choses, mais avec ça au moins je savais quoi faire puisque j'avais repéré un très joli gratin dans le dernier Slowly Veggie, un gratin que j'ai un peu remis à ma sauce.
Mes lasagnes aux courgettes et la brousse...
Ingrédients : 4 courgettes – 350g de Brousse – 1 douzaine de feuilles de lasagne – 20cl de crème liquide entière – 6 branches de thym effeuillées – 4 càs d'huile d'olive – 1càs d'huile pimentée (d'huile à pizza) - sel et poivre
Lavez les courgettes, enlevez les extrémités puis passez-les à la mandoline pour les tailler en fines lamelles d'environ 3 ou 4 mm. Étalez les lamelles sur des plaques de four couvertes de papier sulfurisé. Il m'a fallu l'équivalent de 4 plaques pour étaler toutes les lamelles et comme je n'en ai que deux eh bien j'ai cuit en deux fois ! Mélangez les deux huiles et badigeonnez les lamelles avec, n'insistez pas trop la courgette aime l'huile et vous risquez de les gorger d'huile.
Enfournez les plaques dans un four préchauffé à 180° pendant une dizaine de minutes.
Pendant ce temps mettez la crème liquide et l'ail dans un mixer et mixez le tout finement, ajoutez la brousse et mixez de nouveau jusqu'à obtenir une jolie crème.
Faites rapidement précuire les feuilles de lasagne. Là, faites très attention à vérifier si la précuisson est nécessaire ainsi que le temps conseillé. Normalement les miennes ne demandaient pas de précuisson mais je les ai quand même passées deux minutes chacune dans une casserole d'eau bouillante légèrement salée, je trouve que ça évite le côté « carton » que la pâte peuvent avoir sans cette phase de précuisson.
Il n'y a plus qu'à faire le montage ! D'abord deux couches de lasagnes au fond du moule, j'ai utilisé un moule à cake d'environ 24 sur 14 cm, ensuite une jolie càs de crème, puis des lamelles de courgettes un peu chiffonnées comme sur la photo puis un peu de thym et on recommence cinq fois pour faire donc six couches. Et on finit par une couche de courgettes mais sans mettre de thym dessus, il ne ferait que brûler, on en mettra un peu du frais juste avant de servir.
Direction le four, toujours à 180° pendant une vingtaine de minutes, juste avant de servir un peu de thym donc, et de poivre, et à table !
Mais pourquoi, bon et maintenant je vais finir quoi... est-ce que je vous raconte ça...

3 commentaires:

  1. Parfait! D'autant que le fait de savoir cuisiner les restes est un art à part entière! Quelques fois vu les contraintes que cela impose, il est même bien plus difficile de cuisiner les restes que de faire une recette! Bravo, tes "restes de restes de restes" sont super APPETISSANTS! ;) Ce qui n'est pas forcément donné à tout le monde! LOL!

    RépondreSupprimer
  2. Tu arriveras bien un jour à le cuisiner ce satané livre. Bises

    RépondreSupprimer
  3. Mes meilleures félicitations pour votre superbe site ! Parfait !!!

    voyance gratuite


    RépondreSupprimer